Quelle essence de bois choisir pour son abri de jardin ?

Partager l’article :

Partagez

Le bois se révèle le matériau idéal pour construire un abri de jardin. Reste à savoir quelles sont les spécificités de chaque essence, leur usage, leur résistance, leur entretien…

Abris de jardin en bois – Crédit photo@Norrwood

  • Quelques informations à connaître

Les bois sont classés selon leur densité moyenne, du plus léger au plus lourd (mesure effectuée à 12 % d’humidité). C’est cette caractéristique qui détermine leur niveau de résistance et leur utilisation. Il est difficile d’indiquer pour chaque essence un indice de résistance en extérieur, car il dépend des traitements subis (autoclave, traitement thermique), de la présence ou non d’aubier (partie périphérique plus sensible)…

Le prix de vente dépend fortement des secteurs géographiques (le transport du bois coûte cher), de la demande (effets de mode, disponibilité) et de la forme sous laquelle se présente le bois. Le plus souvent, le bois d’oeuvre est scié selon des sections directement utilisables, les bois exotiques lourds sont disponibles sous la forme de lames de terrasse prêtes à poser, etc.

  • La qualité de l’essence du bois

Il existe de nombreuses essences de bois plus ou moins onéreuses.

Si vous êtes bricoleur et qu’appliquer une couche de lasure de temps en temps ne vous inquiète pas, optez pour le sapin ou le sapin Bilam qui nécessite un entretien tous les 2 ou 3 ans, et est peu onéreux.

Si vous êtes occupé et que l’entretien  de votre abri de jardin n’est pas une priorité, choisissez plutôt un bois dont les qualités naturelles ne nécessitent pas de traitement fongicide ni insecticide comme le Mélèze, ou le cèdre rouge. Le pin rouge traité autoclave comme son nom l’indique est traité à la base et donc résistant aux agressions extérieures.

La longévité des différents abris en bois dépend de l’entretien et de l’environnement dans lequel il est installé.

  • L’installation proprement dite

Pour les bons bricoleurs, acheter un abri en kit peut être une option mais attention, la  durée de vie d’un abri est en fait avant tout conditionnée par les prestations de fabrication (70%) et de pose (30%).

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.