Pourquoi faire appel à un architecte-paysagiste ?

Partager l’article :

Partagez

Le retour du printemps nous incite à (re)penser à notre jardin pour pouvoir en profiter pleinement cet été.

Faire appel à un architecte paysagiste, c’est avoir des idées jardin pour s’offrir un regard global sur les notions d’esthétisme, d’équilibre,  d’harmonie, de proportions… … mais aussi l’ensemble de l’ingénieurie technique, réglementaire, végétale et financière des projets.

Quelle est la différence entre un jardinier,  un paysagiste et un architecte-paysagiste ?

Un jardinier plante et entretient le jardin mais il ne le dessine pas. Un jardinier-paysagiste peut imaginer l’aménagement d’un jardin et réaliser les plantations.  L’architecte-paysagiste a la capacité d’imaginer un projet global et durable, qui s’inscrira dans la continuité de l’habitation, tout en respectant les contraintes de faisabilité et l’environnement existant.

Quel est le rôle de l’architecte paysagiste ?

« Architecte paysagiste » est un titre répandu dans de nombreux pays francophones. C’est un titre protégé délivré par des Ecoles d’Architecture de Paysage.  En France, on parle de Paysagiste Concepteur.  L’architecte paysagiste, à l’instar de l’architecte en bâtiments ou l’architecte d’intérieur, est un concepteur.  Il imagine l’ensemble des espaces extérieurs qu’ils soient publics ou privés. Il managera ensuite les entreprises (paysagiste, paveurs, électriciens, maçons, ébénistes, …) pour traduire sa conception dans la réalité.

Quelle est la valeur ajoutée d’un architecte-paysagiste ?

L’architecte-paysagiste travaille un projet global, qu’il s’agisse de terrassement, d’aménagement paysager ou d’installation d’ouvrages en bois. Après un premier rendez-vous pour comprendre les besoins et appréhender les espaces,  il propose  un avant-projet sur plan accompagné d’un devis et d’échantillons. Il supervise ensuite les chantiers et veille au respect du cahier des charges.

Sa dimension de conseil dépasse l’aspect technique et vise la recherche de l’esthétisme pour créer des espaces de vie sur mesure et personnalisés.

Un conseil pour vous lecteurs

Simplicité, sobriété, force.  Ne surchargez pas vos jardins…  Le cerveau est paresseux, il ne faut pas l’agresser avec des quantités de stimulus.  Rien de tel que quelques éléments forts, justes, harmonieux ponctués de quelque stimulus bien choisis pour créer une sensation forte mais apaisante et positive.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.