Grange sous toit : extension des possibles

Partager l’article :

Partagez

Cet espace sous charpente, distribué tout en longueur et avec très peu de lumière a fini par trouver son identité. L’intervention d’un architecte a permis de repenser les volumes, de créer du rythme pour au final faire complètement oublier le schéma d’origine.

Redistribution des volumes

Pour l’architecte, cet espace central de 15 x 5m offre un grand potentiel avec sa construction totalement ouvert. Comme dans un jeu de légo, il imagine faire naître des semi-cloisons de séparation sans obstruer les lignes de perspective, des caissons avec niches ouvertes pour marquer notamment le sas d’entrée. En marquant le sol des repères pour les cloisons, le client peut se projeter physiquement et dans les conditions du réel, sur un autre mode de construction.

Les photos avant/après montrent que la linéarité est respectée et que d’un bout à l’autre de l’aile, la vision reste entière. La charpente en bois a été complètement recouverte. Seules quelques poutres restent apparentes. Repeintes en blanc, elles se fondent dans un ensemble immaculé.

Crédit photo@ http://www.atypik-interieur.com

Création de puits de lumière

Avec un côté de mur totalement occulté, un toit sans autorisation pour des velux, le parti-pris se porte sur la succession des baies développées de façon unilatérale. Dans le couloir qui mène aux chambres, l’ouverture à la lumière est réduite aux  velux. Pour que les chambres bénéficient d’un peu de clarté, l’architecte propose d’associer dans les cloisons, un insert vitré. Dans la salle de bains, un skydome offre un faisceau de lumière juste au dessus de la baignoire.

Crédit photo@ http://www.atypik-interieur.com

Crédit photo@ http://www.atypik-interieur.com

Crédit photo@ http://www.atypik-interieur.com

Aménagement zen tout en autonomie

L’architecte optimise cet espace en L pour dissocier l’espace jour de celui de la nuit. Il propose également de concevoir la cuisine de façon indépendante et autonome des pièces à vivres (salon et salle à manger). Ce parti-pris se concrétise autour d’une pièce de belle dimension qui associe un bar pour les petits déjeuners et repas pris sur le pouce. La cuisine communique avec une terrasse accessible par une baie vitrée coulissante.

L’ensemble de l’habitation est peint en blanc pour accrocher au maximum la luminosité et amener de la pureté à l’ensemble. Le sol habillé de bois blond est chaleureux. L’agencement de la cuisine et de la salle de bains joue la carte de l’épure avec des partis-pris simples, naturels avec des matériaux bois et placages blancs.

Crédit photo@ http://www.atypik-interieur.com

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.