Piscine naturelle en 6 questions

Partager l’article :

Partagez

La piscine naturelle a vu le jour en Allemagne et en Autriche il y a plus de 20 ans quand ces écologistes d’avant-garde souhaitaient se baigner dans une eau préservée de la corrosivité des produits chimiques. En France, cette vague naturelle est apparue plus tard et connaît aujourd’hui un véritable engouement.

Piscine-naturelle-crédit@TeichMeistercrédit@TeichMeister

1.      Qu’est-ce une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle donne le sentiment de se baigner dans un étang naturel parmi la végétation. Elle reproduit un écosystème en utilisant les propriétés des plantes et bactéries pour garantir une eau toujours claire et limpide.  Elle n’utilise aucun produit chimique.

L’écosystème se divise en trois parties : une zone baignade (zone sans plante), une zone filtration et éventuellement une zone de régénération. La circulation de l’eau entre les différentes zones est assurée par une pompe. L’eau passe dans la zone de baignade puis dans une colonne de décantation dans laquelle se déposent les particules organiques lourdes. Les particules fines (azote, nitrate, oligo-éléments…) remontent vers les racines des végétaux plantés dans le bassin de filtration. L’eau arrive ensuite dans le bassin de régénération (aussi appelé « lagunage » et garni de galets), peu profond, qui termine le traitement et réchauffe naturellement l’eau.

2.      Comment préserver l’équilibre de l’écosystème d’une piscine naturelle ?

Au moment de la construction de la piscine naturelle, il faut avoir en tête que la surface de lagunage doit être égale à la surface de baignade pour préserver l’équilibre de l’écosystème. La zone de végétation est le poumon de la piscine. Pour s’assurer d’une  filtration naturelle efficace, il faudra choisir des plantes aquatiques efficaces.

L’hiver, la pompe reste en fonctionnement pour assurer un mouvement d’eau et une oxygénation constante du bassin. Il faut juste couper les végétaux à une vingtaine de cm du niveau de l’eau pour éviter que le feuillage sec ne se désagrège dans l’eau.

3.      Les piscines naturelles sont-elles toujours vertes ?

Comme pour les piscines traditionnelles, le bassin de baignade est recouvert d’un liner pour s’assurer d’une parfaite étanchéité. On peut donc en choisir librement la couleur. Le vert est majoritairement choisi en écho aux couleurs de l’environnement naturel.

4.      Quel entretien pour une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle ne nécessite quasiment pas d’entretien. Elle ne nécessite aucun produit chimique pour désinfecter l’eau : l’eau est filtrée et épurée grâce à l’écosystème mis en place. Cet écosystème va attirer des petits animaux (poissons, grenouilles, tritons) qui vont aussi assurer l’épuration du bassin en se nourrissant de micro-algues et de petits insectes.

5.      Combien coûte la construction d’une piscine naturelle ? 

Tout comme pour la construction d’une piscine traditionnelle, il faut compter un prix moyen de 700€ le m2.

6.      Quels sont les grands avantages d’une piscine naturelle ?

Une piscine naturelle n’offre que des plaisirs : l’eau y est plus douce au toucher, on peut y ouvrir les yeux dans l’eau, ou boire la tasse sans jamais prendre de risque pour la santé.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.