Pourquoi faire appel à un cuisiniste ?

Partager l’article :

Partagez

Pourquoi faire appel à un cuisiniste ?

Vous souhaitez personnaliser votre cuisine, avoir des idées de rénovation maison ? Optimiser son volume,  ses rangements et son identité ? Vous rêvez de matériaux fonctionnels et esthétiques ? Et vous imaginez une conception sur mesure qui épousera parfaitement les volumes de cet espace à vivre ? Vous pouvez faire appel à un cuisiniste ! Avant de vous lancer, un tour des questions à vous poser. 

Crédit Wellhome - cuisine sur mesureCrédit@Wellhome

Qu’est-ce qu’un cuisiniste ?

Par définition, un cuisiniste est un artisan qui effectue des installations de cuisines personnalisées suivant les normes standardisées en fonction des requêtes formulées par le client. Le cuisiniste réalise des cuisines clef en main et doit donc généralement gérer un chantier de construction dont les travaux de plomberie, d’électricité, de maçonnerie, de carrelage ou de peinture.

Le cuisiniste est par ailleurs un designer averti qui œuvrera surtout en termes de personnalisation de la cuisine sur mesure. Il s’agit pour lui de déterminer les besoins du client et de les réaliser en fonction des contraintes de l’espace d’implantation et vous présenter ses idées d’aménagement intérieur.

Dans quel cas faire appel à un cuisiniste ?

Quand on a besoin de conseils sur une demande particulière. On vient voir le cuisiniste avec une problématique : une pièce vide où tout est à créer, une pièce à réaménager entièrement…

La discussion est importante dans un premier temps afin de cerner précisément les besoins et les attentes.

Comment choisir son cuisiniste ?

La visite du showroom d’un cuisiniste est une première étape importante. Une façon de voir les cuisines exposées, de vérifier les détails et les finitions… L’occasion aussi de créer un premier contact qui validera ou non l’envie de travailler ensemble. Inutile d’arriver avec un projet bien défini, c’est le cuisiniste qui doit être force de propositions et de possibilités.

Jusqu’où va le conseil du cuisiniste ?

Le cuisiniste connaît les matières, les couleurs, les meubles … Comme un architecte d’intérieur, il va créer une ambiance en jouant sur les volumes, la lumière, les coloris.

Il informe aussi sur les dernières innovations en termes de matériaux, d’électroménagers et d’appareils high-tech. Il est à l’affût des nouveautés techniques. Cela fait partie de son métier.

Crédit Phenix67 - cuisine-3d-4Crédit@phenix67

Quelles sont les étapes clés pour la création et l’installation d’une cuisine ?

Le cuisiniste fait une étude de la surface à aménager afin de dessiner un plan prenant en considération l’emplacement du mobilier.

En collaboration avec vous, il choisit les matériaux ainsi que les coloris.

Ensuite, il propose un schéma et un devis de la cuisine souhaitée et l’ajuste en fonction des retours.

La réalisation peut alors commencer. Les cotes exactes de la pièce sont prises.

Par la suite, le cuisiniste met en place un plan de fabrication et d’installation.

Pour les éléments de la cuisine, le cuisiniste peut soit les fabriquer lui-même s’il est artisan, soit utiliser des éléments préfabriqués et les ajuster aux dimensions voulues. Il assure alors la commande des matériaux et des pièces.

Le cuisiniste est donc le seul responsable de la qualité, de la conformité de la cuisine ainsi que du respect des délais et du montant des travaux.

L’installation de la cuisine est réalisée soit par le cuisiniste lui-même, soit par des poseurs de l’entreprise.

Crédit Wellhome - Projet-de-cuisine-sur-mesure-bebambooCrédit@Wellhome

Que doit comprendre le devis d’un cuisiniste ?

Celui-ci doit répertorier les meubles (nature des matériaux, essence, procédé de mise en oeuvre) avec leurs dimensions, leur prix (élément par élément), les appareils électroménagers (référence, désignation, prix TTC de chacun, leur éco- participation respective, les prix détaillés des accessoires), la durée des garanties contractuelles éventuelles ou garanties commerciales, la date limite de validité du devis, le nom et la signature du vendeur. Le devis doit être de préférence distinct du bon de commande pour permettre au client, s’il le désire, de réfléchir à l’offre qui lui a été faite.
Source : Le syndicat national de l’équipement de la cuisine (www.snec.org).

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.