Quelles normes de sécurité électrique dans votre salle de bain ?

Partager l’article :

Partagez

Normes de sécurité électrique dans la salle de bains

L’électricité dans la salle de bains doit répondre à des exigences très strictes. C’est le local de la maison qui présente le plus de risques. En effet, le corps humain est très vulnérable à l’électricité surtout quand le milieu est fortement conducteur et humide. L’eau, très conductrice, contribue à faire baisser notre propre résistance interne, favorisant ainsi le passage du courant électrique dans l’organisme.

Conseils maison

Les volumes

3179

Il existe 4 volumes qui ont été établis par les normalisateurs et qui définissent les différents emplacements à l’intérieur d’une salle de bains en fonction des risques électriques. Le matériel, l’appareillage et les canalisations électriques doivent être choisis et installés suivant des règles spécifiques. Dans les grandes lignes et hors spécificités, voici le détail géométrique de ces volumes :

  • Le volume 0 : c’est le volume situé à l’intérieur d’une baignoire ou d’un receveur de douche (limité à sa contenance).
  • Le volume 1 : dans le cas d’une baignoire, ce volume est défini par un plan vertical délimité par les bords de la dite baignoire. Par un plan horizontal de 2,25 m en partant du fond de la baignoire. Pour les douches avec ou sans receveur, ce volume est défini par un cylindre vertical de 1,20 m de rayon dont l’axe est défini par le pommeau de douche fixe. Et sur le plan horizontal, la dimension de 2,25 m reste inchangée, du fond du receveur (ou du sol fini en cas d’absence de ce dernier).
  • Le volume 2 : il est délimité par une surface verticale extérieure au volume 1 et une surface parallèle à celle-ci et distante de 0,60 m. Sur le plan horizontal, ce volume tient sa limite depuis le sol fini jusqu’à une hauteur de 3m.
  • Le volume 3 : il est délimité par une surface verticale extérieure au volume 2 et une surface parallèle à celle-ci et distante de 2,40 m. Sur le plan horizontal, ce volume est fixé à une hauteur de 2,25 m au-dessus du sol fini.

L’appareillage et le matériel électrique

Aucun appareillage ni matériel électrique ne doivent être installés dans le volume 0 : c’est interdit (sauf cas particuliers propres aux appareils prévus pour être utilisés dans une baignoire).

Dans les volumes 1 et 2, on pourra installer des interrupteurs de circuits alimentés sous une tension maximale de 12V (alternatif) mais la source de sécurité devra être installée en dehors des volumes 0, 1 et 2.

Un socle de prise de courant peut être installé à condition qu’il soit alimenté par un transformateur de séparation (ex: prise rasoir).

Si installés dans le volume 2, les luminaires et appareils de chauffage seront de la classe II et protégés par dispositif différentiel haute sensibilité (30mA).

Enfin, dans le volume 3, vous pouvez installer interrupteurs, prises de courant et autre matériel si vous les alimentez individuellement depuis un transformateur de séparation, ou sous une tension de 12V (alternatif) ou protégés par différentiel 30mA. Cette dernière option est la plus couramment choisie pour des raisons économiques et de simplicité.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.