Quel revêtement de toit choisir ?

Partager l’article :

Partagez

Si vous êtes en train de construire votre maison, il se peut que vous vous posiez des questions sur le choix du revêtement de toit. En effet, il est bon de savoir que la tuile, si elle est fort répandue, n’est pas le seul revêtement de toit disponible. Entre le toit en ardoise, en chaume, en zinc, en acier et autres matériaux… de nombreuses possibilités s’offrent à vous. Tour d’horizon des différents types revêtements de toiture.

Les tuiles

Très répandu, ce revêtement de toit peut être posé par la plupart des professionnels de la toiture. Il offre un bon rapport qualité/prix, car la tuile est un élément solide, même si elle nécessite souvent un isolant intérieur pour une parfaite isolation de la maison et diminuer les déperditions thermiques. Lorsqu’on opte pour des tuiles, il est nécessaire de faire nettoyer régulièrement sa toiture afin de conserver toute son esthétique.

Les fabricants de tuiles octroient spontanément une garantie de trente ans sur les qualités naturelles. En cas de rénovation, il n’est même pas nécessaire de récupérer les anciennes tuiles fragilisées. Il existe de nouvelles tuiles de haute qualité sur le marché ayant subi un traitement spécial pour obtenir un aspect vieilli. Depuis quelques années, on utilise de plus en plus les tuiles pour habiller des façades verticales.

Les tuiles en béton

Les tuiles en béton ne sont pas cuites. Le mélange d’argile, de ciment et de sable durcit comme du béton. Ces tuiles sont disponibles en grands formats et sont donc un peu moins chères. En raison de leur poids, elles nécessitent cependant une charpente plus solide. Elles ne conviennent en aucun cas pour les toitures aux formes complexes et sont généralement plus sensibles à la formation de mousses.

Les ardoises naturelles

Les ardoises naturelles figurent parmi les recouvrements de toiture les plus durables et les plus coûteux. Mais une belle toiture en ardoise peut défier les siècles. Comme c’est le cas de tout produit naturel, la qualité des ardoises n’est pas toujours égale. La présence de cristaux de quartz en surface et la teneur en carbonate de calcium jouent un rôle.

Esthétiquement, la tuile en ardoise est très appréciée, notamment car elle se décline en de nombreuses couleurs et qu’elle apporte un véritable charme à la maison. C’est également un matériau respectueux de l’environnement et qui offre une très bonne isolation. La pose de l’ardoise doit absolument être pratiquée par un professionnel.

Les ardoises artificielles

Les ardoises artificielles se composent d’un mélange de ciment, de fibres d’armature et de minéraux. La couche superficielle possède des propriétés anti-mousse et sur le dossier, on applique une résine acrylique. Outre les nuances classiques des ardoises naturelles, les ardoises artificielles sont également disponibles dans les teintes vertes, roses, bleu foncé et mauves.

La plupart des fabricants octroient une garantie de trente ans sur les propriétés naturelles et quinze ans sur la couleur. Il existe sur le marché des ardoises artificielles qui présentent une surface inégale et des bords cannelés. On les distingue à peine des ardoises naturelles, mais elles sont indéformables. Malgré l’amélioration du produit, les ardoises artificielles sont encore sujettes à la formation de mousses.

Le shingle

Autre alternative au revêtement de toit en tuile, le toit en shingle est une valeur sûre. Il s’agit en effet d’un matériau apprécié pour sa légèreté, composé d’une feuille de feutre asphalté, de fibres de verre et de granulés minéraux qui lui offrent un aspect agréable. Proche de l’ardoise en termes de rendu, le shingle est plus léger et plus facile à poser et à entretenir. Les coloris disponibles sont particulièrement nombreux pour un revêtement de toiture en shingle.

Le shingle doit être posé par un professionnel et nécessite une bonne isolation intérieure du toit, car posé seul, il est assez peu isolant. Autre inconvénient du shingle : ce revêtement de toit doit être refait tous les 25 ans, ce qui est bien moins durable que l’ardoise.

Toiture shingle

Un toit de chaume

Un toit de chaume présente des avantages et des inconvénients. Grâce à toute une série d’astuces et de produits, la sécurité anti-incendie d’un toit de chaume a été nettement renforcée. Le chaume possède d’excellentes propriétés isolantes, mais revient plus cher que les tuiles. Il n’y a pas de gouttière cependant, et la maison est dès lors entourée d’un anneau d’humidité, généralement en galets avec un système de drainage par-dessous, pour éviter la formation de flaques boueuses. L’eau stagnante est l’ennemi juré du chaume. C’est pour cette raison que les chaumiers préfèrent une toiture fortement inclinée.

Les toits de chaume ne conviennent pas aux maisons constamment à l’ombre, étant donné le risque de formation d’algues. Si vous optez pour le chaume, faites preuve de patience. Les entreprises professionnelles spécialisées ne sont en effet guère nombreuses. Les toits de chaume n’ont plus la cote et la toiture en paille est bien révolue.

Ce produit naturel offre une excellente isolation thermique et phonique, le tout en respectant parfaitement l’environnement. La chaume a également l’avantage de renouveler l’air naturellement et remplace donc une ventilation mécanique. Le revêtement de toit de chaume a une durée de vie de 40 ans environ, qui peut s’étendre à plus de 70 ans s’il est bien entretenu.

Le zinc

Le zinc rencontre un succès grandissant, surtout auprès des architectes, car il se prête bien mieux aux formes arrondies que tout autre matériau. Une toiture en zinc est relativement légère et ne représente donc pas de charge lourde pour la charpente de toiture. Attention: les gouttières et les tuyaux de descente doivent être exécutés dans les mêmes matériaux au risque de créer des réactions électrochimiques.

L’acier

L’acier est également fort demandé. Les tuiles en acier existent en formats classiques. Mais on utilise généralement de grandes plaques d’acier dont le relief imite les vraies tuiles. Ces plaques peuvent être, en principe, soit jaune canari voire bleu ciel. Dans la pratique, on retrouve surtout les mêmes teintes que les tuiles ou les ardoises.

Les grandes plaques sont faciles à traiter et bon marché, mais les formes sophistiquées sont exclues. Ce matériau convient parfaitement dans le cas d’une rénovation. La toiture existante peut rester telle quelle et la toiture en acier est posée par-dessus. L’acier est galvanisé et enduit d’une couche de peinture et de granulats de pierre.

Metal roof is good protection.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé sur toutes les informations concernant l'habitat.

Vous acceptez de recevoir nos informations sur le salon Viving.