Remettre à neuf son appartement avant l’état des lieux

Le locataire est en charge des petites réparations et de l’entretien courant du logement qu’il occupe et de ses équipements. Avant l’état des lieux, il faut donc remettre à neuf son appartement avant de le rendre au propriétaire, pour éviter une retenue sur le dépôt de garantie.

Remise à neuf de l’appartement : que dit la loi ?

Selon l’article 1730 du Code Civil, le locataire doit rendre son logement dans l’état où il l’a reçu. Son entretien courant et les petites réparations lui incombent donc pendant toute la durée du bail. La liste des réparations est fixée par le décret n°87-712 du 26 août 1987. On compte parmi elle les raccords de peinture, le remplacement des joints de robinet et des flexibles de douche, l’entretien des conduits de ventilation, etc. Après le départ du locataire, si celui-ci a négligé l’entretien du logement, le propriétaire peut lui demander le remboursement des dépenses d’entretien et de réparations qui étaient à sa charge (article 7-d de la loi du 6 juillet 1989).

Checklist pour remettre à neuf son appartement

Nettoyer et vider son appartement

C’est évident, mais on préfère vous le rappeler : vous devez faire un nettoyage complet de votre appartement avant l’état des lieux. L’appartement doit être vide et donc entièrement propre, du sol au plafond. Salon, cuisine, chambre, salle de bain, toilettes : tout doit être nickel. Pensez également à nettoyer les systèmes d’aération, à détartrer la robinetterie et à nettoyer les appareils ménagers fournis (hotte électrique, congélateur à dégivrer…).

Notre astuce :

Pour les taches récalcitrantes sur les murs, notamment de la cuisine, vous pouvez utiliser une rondelle de pomme de terre : il n’y a pas plus efficace que l’amidon contre les taches.

Vérifier l’état des portes, des murs et des fenêtres

Outre la propreté du logement, son bon état de fonctionnement sera aussi vérifié. Pensez donc à le faire quelques jours avant l’état des lieux pour avoir le temps de réparer les portes, les fenêtres ou les volets qui fonctionneraient mal. Examinez le jeu des portes intérieures, des placards, des tiroirs, des volets roulants. Assurez-vous que les poignées de porte et de fenêtre sont bien fixées et ne grincent pas.

Au niveau des murs, il est de votre devoir de reboucher les trous que vous avez pu faire pour accrocher des cadres ou des étagères. Inutile de repeindre les murs, mais vous devez retirer les chevilles et les vis, puis reboucher le trou avec de l’enduit pour obtenir un mur lisse.

Vérifier l’électricité et la plomberie

Concernant l’électricité, les prises et les interrupteurs ont une fâcheuse tendance à jaunir ou à se remplir de poussière, ne les oubliez pas pendant votre ménage. S’ils sont abîmés, il vous faudra les remplacer avant l’état des lieux. Les douilles et les convecteurs électriques doivent bien fonctionner et les ampoules cassées doivent être remplacées.

Pour la plomberie, vous devez vérifier l’état des joints d’étanchéité et des flexibles de douche, à changer s’ils sont en mauvais état. C’est également le cas des chaînettes de lavabo et de baignoire. Nettoyez bien les siphons et les bondes.

Comment se déroule l’état des lieux ?

L’état des lieux d’entrée et de sortie n’est pas obligatoire mais vivement conseillé afin d’éviter des complications. Il permet de décrire précisément l’état du logement et les dégradations déjà existantes. C’est par la comparaison entre l’état des lieux d’entrée et de sortie que le propriétaire pourra mettre en évidence les dégradations ou l’absence d’entretien. Au contraire, si le locataire a correctement entretenu le logement, il pourra le démontrer avec l’état des lieux de sortie.

A la sortie du logement, l’état des lieux doit contenir la nouvelle adresse du locataire, la date de l’état des lieux d’entrée et l’évolution de l’état de chaque partie du logement par rapport à l’état des lieux d’entrée.

6 hébergements insolites où passer ses vacances en France

En 2020, toute la France s’est mise aux hébergements insolites : encore rares il y a quelques années, on en voit aujourd’hui partout dans l’Hexagone, même dans les coins les plus reculés ! Cabanes dans les arbres, tipis, yourtes, bulles gonflables, maisons troglodytes ou encore zoos, vous trouverez forcément votre bonheur parmi l’offre disponible en France.

Dormir dans une cabane dans les arbres

La nuit dans une cabane dans les arbres est sûrement, aujourd’hui, l’hébergement insolite le plus répandu en France. Mais il fait toujours son petit effet, surtout si c’est la première fois pour vous ! Située à plusieurs mètres de haut, votre nid douillet vous attend pour une nuit atypique. La majorité des cabanes possèdent tout le confort nécessaire et parfois un jacuzzi privé sur la terrasse, pour profiter des soirées d’été dans l’eau.

Dormir dans un tipi

Pour retrouver son âme d’enfant, quoi de mieux que passer la nuit dans un tipi ? Certains ont même une ouverture pour regarder les étoiles… Si vous avez peur de ne pas avoir assez de confort (vous n’avez malheureusement plus 8 ans), n’ayez crainte : tous sont au moins équipés d’un lit confortable et les plus luxueux ressemblent à de petits studios. La salle de bain et les toilettes sont par contre généralement situées dans les espaces communs. Dans certains domaines, vous pourrez même profiter d’un spa, d’un jacuzzi ou d’une piscine près de votre tipi !

Dormir dans une maison troglodyte

Plus rares en France, les gîtes troglodytes possèdent pourtant un charme exceptionnel. Ces maisons creusées dans la pierre offrent tout le confort nécessaire pour un séjour atypique et inoubliable. La maison troglodyte se présente comme un petit studio avec un ou plusieurs lits, un coin salon, un coin cuisine, une salle de bain privative… en bref vous serez aussi bien que chez vous mais dans un habitat insolite !

Dormir dans une bulle transparente

Vous avez toujours rêvé de dormir à la belle étoile, mais craignez les moustiques et autres insectes ? Dans une bulle transparente, vous avez les étoiles et le confort en même temps ! Une expérience champêtre au contact de la nature dans cet hébergement atypique digne d’un hôtel. Certaines bulles sont surélevées, à plusieurs mètres de hauteur, pour éviter les regards indiscrets.

Dormir dans un zoo

Plus qu’une balade en famille, certains zoos en France proposent des expériences immersives dans des lodges en contact avec vos animaux préférés : zèbres, lions, girafes, guépards, antilopes, ours ou encore loups. Grâce aux larges baies vitrées des lodges, vous pouvez observer à loisir les animaux et leur univers, comme si vous étiez parmi eux.

Dormir dans une yourte

Si vous appréciez le camping, dormir dans une yourte ne vous posera aucun problème ! En effet, la yourte ressemble à une tente, mais la majorité des domaines font en sorte que votre expérience soit la plus confortable possible avec un lit spacieux et des commodités proches. Certaines yourtes sont fabriquées directement en Mongolie, avec du crin de yak pour une bonne isolation.

Fabriquez vos propres produits ménagers

Vous en avez assez d’acheter des produits ménagers chers et polluants ? Choisissez la facilité et fabriquez vous-même vos produits ménagers maison. Vous obtiendrez des produits de nettoyage 100% naturels, respectueux de l’environnement et économiques.

Pourquoi fabriquer ses produits ménagers maison ?

Fabriquer ses produits ménagers soi-même, c’est avant tout économique. Les ingrédients utilisés pour fabriquer les produits sont souvent les mêmes et ne sont pas très chers. Bicarbonate de soude, vinaigre, citron, savon de Marseille… la plupart se trouvent très facilement à des prix raisonnables.

 

C’est également meilleur pour la santé, puisque vos produits seront 100% naturels et ne contiendront pas de mélanges chimiques irritants. Vérifiez tout de même que certains de vos ingrédients peuvent être manipulés à main nue avant de les utiliser !

 

Les produits ménagers maison sont aussi écologiques, à base d’ingrédients naturels et respectueux de l’environnement. La plupart des ingrédients se trouvent sans emballages, ce qui évite de produire des déchets et nous vous conseillons d’utiliser des contenants réutilisables pour vos produits.

Fabriquer du liquide vaisselle maison

Le liquide vaisselle est certainement le produit ménager le plus facile à fabriquer soi-même ! Un basique pour commencer votre chemin vers les produits de nettoyage maison.

 

Vous aurez besoin de :

  • 1 cuillère à soupe de cristaux de soude
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à café de savon noir
  • facultatif : huile essentielle pour parfumer votre liquide vaisselle

 

Commencez par diluer le savon noir dans 2 cl d’eau, puis ajoutez les cristaux de soude et le bicarbonate. Mélangez. Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de votre choix pour parfumer votre liquide vaisselle et le rendre plus agréable à utiliser au quotidien. Vous pouvez choisir par exemple de l’huile essentielle de tea tree, d’orange, de lavande ou de citron.

Fabriquer des pastilles pour lave-vaisselle maison

Vous avez un lave-vaisselle ? Vous pouvez aussi fabriquer des pastilles pour lave-vaisselle maison. C’est un produit assez cher et peu écologique : raison de plus pour les faire vous-même !

 

Vous aurez besoin de :

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • 2 cuillères à soupe de gros sel
  • 2 cuillères à soupe d’acide citrique

 

Mélangez l’ensemble dans un saladier et vaporiser un peu d’eau pour les colmater. Tassez le mélange dans un moule à glaçons en silicone pour créer une forme rectangulaire adaptée à votre lave-vaisselle. Laissez durcir une nuit à l’air libre puis démoulez les pastilles. Conservez-les dans un bocal hermétique, comme un pot à confiture.

Fabriquer de la lessive maison

La lessive est un produit coûteux, mais vous pouvez vous en passer en fabriquant vous-même votre lessive maison à base de savon de Marseille.

 

Vous aurez besoin de :

  • 60 g de copeaux de savon de Marseille
  • 1 litre d’eau très chaude
  • 1 litre d’eau froide
  • bicarbonate de soude
  • huile essentielle au choix
  • facultatif : vinaigre blanc

 

Utilisez un bidon réutilisable d’une capacité de 2 litres. Dissolvez les copeaux de savon de Marseille dans 1 litre d’eau très chaude. Secouez et laissez reposer une journée entière. Mélangez de nouveau et ajoutez 1 litre d’eau froide, puis du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc et des huiles essentielles de lavande, d’eucalyptus, d’orange, de citron, de tea tree ou de menthe poivrée.

Fabriquer un adoucissant maison

Pour accompagner votre lessive maison, pourquoi pas fabriquer votre adoucissant maison ? La recette est encore plus facile et rapide !

 

Vous aurez besoin de :

  • 500 ml d’eau froide
  • 500 ml de vinaigre blanc
  • huile essentielle au choix (de préférence la même que pour la lessive)

 

Utilisez un contenant d’un litre. Mélangez l’eau froide et le vinaigre blanc, ainsi que 20 gouttes d’huile essentielle. Secouez bien, c’est déjà prêt !

Fabriquer un nettoyant multi-usages maison

Le nettoyant multi-usages est le produit ménager passe-partout : vous pouvez l’utiliser sur du carrelage, du parquet, de l’acier, de l’inox ou encore de la porcelaine. Votre maison entière sera propre grâce à cette recette de nettoyant maison.

 

Vous aurez besoin de :

  • 1 litre d’eau chaude
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère soupe de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe d’huile essentielle au choix

 

Utilisez un bidon réutilisable d’un litre. Versez le bicarbonate, le vinaigre blanc et l’huile essentielle (citron, romarin, lavande…) dans le bidon. Ajoutez un litre d’eau chaude afin de dissoudre les ingrédients et secouez.

Fabriquer un nettoyant à vitres maison

Le nettoyant à vitres fait partie des indispensables à avoir dans ses produits ménagers, car il est utile à la fois pour les vitres et les surfaces vitrées ! Notre recette de nettoyant à vitres maison est écologique et ne laisse aucune traces, comme un nettoyant acheté en grande surface.

 

Vous aurez besoin de :

  • 40 ml de vinaigre blanc
  • 10 ml d’eau
  • 5 gouttes d’huile essentielle au choix

 

Versez l’ensemble des ingrédients dans un récipient vaporisateur et secouez : c’est prêt !

Fabriquer un nettoyant maison pour le sol

Pour laver votre sol (carrelage ou linoléum), vous pouvez fabriquer votre propre nettoyant maison.

 

Vous aurez besoin de :

  • 5 litres d’eau tiède
  • 2 à 3 cuillères à soupe de savon noir liquide
  • 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 5 à 10 gouttes d’huile essentielle au choix

 

Il vous suffit de mélanger les ingrédients dans un seau et de nettoyer votre maison !

Fabriquer un détachant maison pour tapis et moquettes

Vous avez des taches récalcitrantes sur votre moquette ou sur vos tapis ? Inutile d’acheter un détachant dans le commerce, fabriquez-le vous-même à la maison :

 

Vous aurez besoin de :

  • 200g de bicarbonate de soude
  • 3,5 ml d’huile essentielle de citron
  • 15 gouttes d’huile essentielle de tea tree

 

Mélangez les ingrédients dans un grand saladier et laissez reposer 24h. Vous pouvez conserver votre poudre dans un bocal hermétique. Pour faire partir les taches, saupoudrez votre moquette ou votre tapis, laissez agir 30 minutes et passez l’aspirateur.

Fabriquer des lingettes réutilisables maison

Les lingettes de nettoyage sont très polluantes, c’est un fait. Pour une démarche écologique et zéro déchet, fabriquez vous-même des lingettes réutilisables pour nettoyer vos surfaces.

 

Vous aurez besoin de :

  • 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de savon noir
  • 5 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 1 vieux torchon

 

Versez le vinaigre blanc, le savon noir et l’huile essentielle dans un saladier. Ajoutez 2 tasses d’eau chaude et mélangez. Prenez votre vieux torchon et coupez des carrés de 10 cm environ et déposez-les dans le saladier. Laissez imbiber 1 heure puis essorez-les légèrement, pliez-les et rangez-les dans une boîte hermétique. Les lingettes, une fois utilisées, peuvent être lavées et réutilisées à volonté !

Protéger sa maison des cambriolages : alarmes et systèmes anti-effraction

Protéger sa maison des cambriolages : alarmes et systèmes anti-effraction

557 000 cambriolages et tentatives de cambriolage ont eu lieu en 2018, et le nombre d’habitations cambriolées en 2019 n’a pas faibli. Par l’installation de systèmes anti-effraction et d’alarmes, on peut protéger sa maison des cambriolages grâce à leur effet dissuasif.

Les systèmes anti-effraction pour portes

Les systèmes anti-effraction sont particulièrement dissuasifs, car la plupart des cambrioleurs recherchent des maisons dans lesquelles il est facile d’entrer. Si votre porte est compliquée à ouvrir, il y a des chances que le cambrioleur passe à une autre maison.

Vous pouvez par exemple investir dans une serrure anti-effraction, à installer sur votre porte d’entrée. Ces serrures sont protégées contre le crochetage, l’arrachement ou le percement. Choisissez de préférence les serrures labellisées A2P, qui garantissent la résistance à l’effraction.

Il existe également des cornières anti-effraction, à poster sur les côtés et le haut de la porte. Ces cornières empêchent les cambrioleurs d’utiliser un pied de biche pour faire levier et arracher les charnières de la porte.

Un simple verrou supplémentaire sur votre porte d’entrée est également un obstacle additionnel qui peut décourager les voleurs débutants.

Les systèmes anti-effraction pour fenêtres et baies vitrées

Les fenêtres et les baies vitrées sont également des entrées intéressantes pour les cambrioleurs.

Pour les volets, choisissez des barres de sécurité 4 points pour volets, composées de deux points par volet : la barre ne peut être soulevée de l’extérieur. Il existe également des barres à 6 ou 8 points, pour sécuriser plusieurs volets. Les portes de garage peuvent également être sécurisées avec ce type de système.

Les baies vitrées coulissantes sont très faciles à fracturer, c’est donc un des premiers éléments à protéger chez vous. Un verrou de baie vitrée coulissante est efficace et simple à installer : il suffit de poser le verrou entre le cadre du vantail extérieur et le montant du vantail intérieur, à fermer par un tour de clé.

Les alarmes

Après avoir renforcé vos portes et vos fenêtres, cibles privilégiées des cambrioleurs, vous pouvez installer un système d’alarme pour contrôler à distance ce qui se passe chez vous. Nous vous conseillons une alarme avec vidéosurveillance, pour surveiller à tout moment votre habitation par vous-même ou grâce à une société de télésurveillance.

Le système d’alarme se compose donc d’une ou de plusieurs caméras, de détecteurs de mouvement, d’ouverture ou de bris de vitre et des sirènes d’intérieur ou d’extérieur. Le déclenchement des sirènes peut faire fuir rapidement les voleurs : pensez-y en choisissant votre système d’alarme.

Chauffage connecté : définition et avantages

Vous trouvez que vous payez votre chauffage trop cher ? que la température dans les pièces est mal répartie ? Optez pour un chauffage connecté pour maîtriser la température de votre maison à domicile ou à distance avec votre smartphone. Grâce au chauffage connecté, vous améliorez votre confort et optimisez votre consommation d’énergie pour faire des économies facilement.

Qu’est-ce que le chauffage connecté ?

A une époque où la maison devient de plus en plus intelligente grâce à la domotique, le chauffage connecté est un indispensable : il permet de programmer à distance le chauffage de votre maison, en réglant sa température et sa durée de fonctionnement, depuis un smartphone ou une tablette. Des détecteurs peuvent être intégrés pour allumer et éteindre le chauffage automatiquement selon la présence de personnes dans la pièce, ou éteindre le chauffage si les fenêtres sont ouvertes.

Lorsqu’on parle de chauffage connecté, on considère 3 technologies : le radiateur connecté, le thermostat connecté et la vanne thermostatique connectée.

Comment fonctionne le chauffage connecté ?

Tout d’abord, un système de programmation doit être installé sur votre chauffage, par un domoticien. Vous pouvez ensuite contrôler vos appareils de chauffage à distance avec une application sur votre smartphone.

Grâce au chauffage connecté, vous réglez, mesurez et enregistrez la température de vos pièces. Selon votre système, il est possible de contrôler un système de chauffage central ou chacun de vos radiateurs. Vous pouvez augmenter ou diminuer la température de votre chauffage, définir des horaires d’allumage et d’extinction, vérifier votre consommation d’énergie, etc.

Les avantages du chauffage connecté

Installer un chauffage connecté chez soi offre de nombreux avantages, notamment en termes de confort et d’économie d’énergie.

Economies d’énergie

Le chauffage connecté, grâce à ses fonctionnalités, permet de réaliser des économies d’énergie de 10 à 30% en moyenne sur votre facture de chauffage. En programmant les températures de chaque radiateur, vous pouvez les moduler selon l’utilisation des pièces et éviter la surchauffe. Si vous vous absentez et que vous avez laissé vos radiateurs allumés, vous pouvez les éteindre à distance. Les détecteurs présents sur les radiateurs ajustent automatiquement la température selon la présence de personnes dans la pièce ou l’ouverture des fenêtres, ce qui évite de chauffer inutilement. Enfin, en surveillant votre consommation régulièrement, vous pouvez ajuster votre chauffage au quotidien et éviter les mauvaises surprises à l’arrivée de la facture.

Confort d’usage

Programmer votre chauffage vous offre un meilleur confort de vie. Contrôlables à distance, vous pouvez rallumer vos radiateurs avant de rentrer du travail avec votre smartphone, afin de profiter de la chaleur de votre domicile dès votre arrivée. De plus, la programmation du chauffage est très facile et intuitive, grâce à une application dédiée.

Gestion facile

Le chauffage connecté est très simple à utiliser. La gestion se fait directement sur votre smartphone, pour allumer et éteindre votre chauffage à domicile ou à distance et surveiller votre consommation d’énergie.

Les aides pour installer un chauffage connecté

Installer un chauffage connecté peut vous permettre de bénéficier du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), si vous faites appel à un professionnel certifié RGE.

 

>> En savoir plus sur les aides à la rénovation énergétique

Recyclage : 6 déchets qui se recyclent

En 2019, l’ObSoCo (Observatoire Société & Consommation) a réalisé une enquête

 afin d’établir une cartographie des pratiques de consommation des Français. Cette étude a notamment révélé que 8 Français sur 10 trient régulièrement leurs déchets et que 7 Français sur 10 se disent préoccupés par le sujet des emballages.

Cet intérêt grandissant de la population pour le recyclage et la gestion des déchets prouve que c’est un sujet plus que d’actualité. On fait le point sur les déchets qui se recyclent pour vous aider à y voir plus clair !

Papier et carton

Quand on pense recyclage, on pense forcément au papier et au carton ! Journaux, lettres, boîtes de pizza ou de gâteaux : ces matières sont évidemment recyclables. Attention toutefois à un détail : elles doivent être vides et sans taches d’huile ou de gras. En effet, il n’y a pas de soucis si vos emballages sont un peu sales, mais le gras va altérer les propriétés de ces matières et empêcher leur recyclage.

Si vous possédez des emballages en carto

n volumineux, pensez à les déposer directement à la déchetterie.

Aujourd’hui, le papier et le carton sont recyclés à 68%. Malheureusement, le recyclage du carton et du papier n’est pas infini : la pâte à papier produite grâce au papier et au carton recyclés ne pourra être réutilisée qu’une dizaine de fois.

Les métaux

Concernant les métaux, il est possible de recycler l’acier et l’aluminium. C’est-à-dire les boîtes de conserve, les aérosols, les bouteilles de sirop, les pots en métal, les canettes de soda, etc. A noter que le papier d’aluminium est trop fin pour être recyclé.

Les emballages en acier sont recyclés à 100%, tandis que l’aluminium est seulement recyclé à 44%. Il est pourtant recyclable à l’infini !

Le plastique

Tous les plastiques ne se recyclent pas : vérifiez bien que le pictogramme représentant la boucle de recyclage est bien présent sur vos plastiques avant de les jeter dans votre poubelle de recyclage. En effet, ce matériau est complexe à recycler. Ce sont principalement les bouteilles et les flacons en plastique (eau, lait, soda, lessive, gel douche…) qui sont recyclables, mais seuls 58% d’entre eux sont effectivement recyclés. D’autres emballages en plastique peuvent être recyclés (pots de yaourt, sacs, barquettes, vaisselle plastique…), mais cela ne représente aujourd’hui que 4% du recyclage.

Le verre

Le verre est simple à recycler, mais seuls les emballages en verre sont acceptés : bocaux, bouteilles… les verres, plats et objets de décoration ne se recyclent pas de la même façon, car leur composition diffère des emballages en verre. Le verre est recyclable à l’infini et 86,5% du verre est effectivement recyclé en France.

Les déchets alimentaires

En ce qui concerne les déchets alimentaires ou organiques, il est possible de les recycler par le biais qu’un composteur ou d’un lombricomposteur. On peut y mettre des restes alimentaires, des épluchures, du marc de café, du pain, des laitages, des coquilles d’oeuf… Cela vous donnera du compost que vous pourrez utiliser pour cultiver votre potager.

Les déchets électroniques

Ces dernières années, les déchets électroniques ont fortement augmenté en France. Vous pouvez les amener dans des points de collecte spécifiques ou en magasin,qui sont tenus de reprendre vos appareils usagés, pouvant contenir des métaux lourds. La plupart des composants des déchets électroniques peuvent être recyclés.

 

On espère que ces informations vont vous aider à mieux recycler vos déchets, sans vous tromper !

Les bonnes adresses pour donner vos meubles : Finistère et Morbihan

Vous avez hérité d’une maison remplie de meubles imposants ? Vous avez envie de faire du tri dans vos propres meubles ? Vous déménagez et ne souhaitez pas tout garder ? Découvrez toutes nos bonnes adresses pour donner vos meubles dans le Finistère et le Morbihan.

Associations

Finistère

5 rue Abbé Pierre, 29480 Le Relecq Kerhuon | 02 98 28 08 28

Lieu-Dit Les Trois Pierres, 29300 Rédené | 02 98 96 18 13

14 rue Gay Lussac, 29200 Brest | 07.82.42.84.42

14A rue de la Troménie, 29102 Quimper | 02 98 55 60 80

31 rue Frédéric Chopin, 29200 Brest | 02 98 44 80 43

Morbihan

10 Rue de Lorraine, 56860 Séné | 02.97.66.01.77

Rue des Ursulines, 56000 Vannes | 02 97 54 71 71

38 rue du Gaillec, 56100 Lorient | 02 97 64 59 59

44 rue Paul Helleu, 56370 Sarzeau ou 4 rue de l’entrepôt, 56190 Ambon | 07.50.49.39.79

Antiquaires

Finistère

4 rue Yves Collet, 29200 Brest | 02 98 46 76 20

105 avenue de Kerrien, 29000 Quimper | 02 98 75 47 14

32 rue Rozavot Res Ty Frapp, 29780 Plouhinec | 06 27 79 23 57

30 rue Emile Zola, 29200 Brest | 02 98 43 80 82

Morbihan

ZA de Lann Vrihan, 56450 Le Hezo | 02 97 61 80 88

Lieu Dit des 5 Chemins, 56520 Guidel | 02 97 02 72 76

21 Rue Francis Decker, 56000 Vannes | 02 97 47 46 10

 

5 rue Ampère, PA de la ria, 56550 Belz | 06 50 08 97 17

2 rue Brizeux, 56000 Vannes | 02 97 01 27 77

14 rue de la Roche, 56800 Augan | 06 09 72 66 40

Dépôts-ventes & Brocantes

Finistère

7 rue Eric Tabarly – ZA Parcou Tranche 3, 29260 Lesneven | 02 98 83 31 57

23 rue Hervé de Guébriant, 29800 Landerneau | 02 98 21 79 33

1 rue de Kerbernard, 29200 Brest | 02 98 02 02 04

Route de Plouider Languengar, 29260 Lesneven | 02 98 83 00 24

Z.I. de Pouldavid, 29100 Douarnenez | 02 98 92 04 44

15 Rue Marie Milin, 29830 Ploudalmézeau | 09 67 20 53 59

Route de Paris – Zone de la Croix Rouge, 29600 Morlaix | 02 98 63 40 10

Keristinec, 29340 Riec-sur-Bélon | 02 98 06 92 07

Morbihan

ZAC du Poulfanc, 56860 Vannes | 02 97 68 80 81

51 ter Rue Jean Gougaud, 56000 Vannes | 09 81 85 46 84

54 Route Port Louis, 56670 Riantec | 09 70 35 57 18

La domotique dans la maison, avantages et contraintes

La domotique est synonyme de modernité et de technologie mais pas seulement. C’est également un excellent moyen pour contrôler ses dépenses énergétiques, que ce soit pour le chauffage, l’éclairage ou encore les volets. Les nouvelles technologies offrent des appareils toujours plus précis pour gérer les plages horaires de chauffage selon l’occupation de la maison, automatiser la fermeture des volets ou l’extinction des lumières, etc…

crédit photo@PhonAndroid

  • Les avantages de la domotique

Un confort de vie

Le système domotique se charge d’exécuter les ordres liés aux scénarios prédéterminés par l’utilisateur. Les interrupteurs deviennent « intelligents » et changent de fonctions à l’envi. Avec affichage, ils informent d’une fenêtre ouverte, de la température, d’une détection de présence… La domotique nous évite de faire le tour du propriétaire chaque fois que l’on sort de chez soi pour vérifier que les lumières sont bien éteintes, que le gaz est bien coupé ou que les fenêtres sont bien fermées.

Economie d’énergie et aspects liés à l’environnement

La domotique permet de grandes économies d’énergie grâce aux programmations heures creuses, au chauffage déclenché dans certaines pièces seulement lorsqu’elles sont visitées.

Des outils modernes et appropriés sont conçus pour gérer les économies d’énergie, sécuriser et mieux vivre son intérieur.

Côté économies d’énergie, la Domotique, permet, par exemple, d’obtenir dans chaque pièce la chaleur exacte désirée. Elle permet de baisser de 30 à 70 % la facture d’électricité à l’aide notamment de détecteurs de lumière.

Sécurisation de l’habitat

La Domotique permet de sécuriser son habitat, à l’intérieur comme à l’extérieur. Tout équipement de surveillance équipé d’un bus EIB/KNX (standard à vocation internationale utilisé dans les installations électriques modernes de l’habitat) est capable d’émettre un message sur l’installation, repris et traité par un module spécialisé dans la surveillance. Cette centrale peut alors enclencher ou couper n’importe quel composant présent dans cette installation (lumière, prise 230 V, téléphone, moteur de porte ou de stores, serrure électrique, électrovanne d’arrivée d’eau…).

Ainsi, le système peut allumer les lumières intérieures pour simuler une présence, déclencher une alarme, avertir le propriétaire ou une société de sécurité contactée par un numéro de téléphone ou un SMS. Ces actions sont programmées et mises en route depuis un téléphone ou un ordinateur via Internet. Pour l’intérieur, il existe différents types de capteurs et de détecteurs de sécurité : inondation, bris de verre, feu… Il suffit d’appuyer sur un seul bouton pour déclencher le scénario anti-catastrophes préprogrammé : portes verrouillées, alarme mise, mais aussi allumage aléatoire des lumières et de la télévision pour simuler une présence… pendant toute la durée de notre absence !

Enfin, l’installation peut être couplée à une vidéosurveillance qui avertit en cas d’intrusion dans la maison, enregistre et stocke les images numériques. Un système très simple. À condition de bénéficier de l’ADSL et d’y connecter ses caméras. L’intérêt : pouvoir visualiser sa maison de n’importe où dans le monde. Car la domotique permet aussi de gérer l’habitat à distance.

  • Inconvénients de la Domotique

La domotique reste peu accessible. Si vous surfez sur les sites spécialisés, vous remarquerez très vite un vocabulaire très spécifique et technique.

D’autre part, le prix des équipements reste assez élevé. La Domotique est donc plutôt envisagée comme un luxe. Ces équipements ingénieux sont très chers. Les Français semblent encore réticents à installer ces techniques de domotique qui, dans une maison ordinaire, coûtent environ 14 000 à 23 000 euros, contre 9 000 à 15 000 euros pour une installation électrique classique.

De plus, dans un environnement où le consommateur est quelquefois excédé de devoir mémoriser tous les modes d’emploi des nombreux outils technologiques qui l’entourent, la Domotique apparaît comme une complication supplémentaire. Elle vise pourtant l’inverse.

Il existe aussi le problème de la durée de vie : une maison dure 50 ou 100 ans, une chaudière 20 ans. Pour un système électronique c’est moins beaucoup moins ; C’est un frein non négligeable si l’on ajoute à cela les difficultés du service après-vente.

La domotique dans l’habitat : connecter sa maison

De nos jours, les solutions domotiques se multiplient : objets connectés, compteurs intelligents, programmation d’équipements… Votre maison devient une véritable maison connectée et intelligente, au service de vos besoins.

L’évolution de la domotique dans l’habitat

La domotique est apparue dans les années 1980 et s’adressait à une élite. Aujourd’hui, la domotique concerne tout le monde : elle s’applique au confort, à la sécurité ou encore à la consommation d’énergie. De plus en plus d’équipements sont désormais interconnectés, rendant votre maison intelligente. La plupart des boitiers domotiques se pilotent depuis un ordinateur ou un smartphone pour un confort d’utilisation maximal. Ces systèmes restent malgré tout encore assez chers, mais leurs possibilités infinies en feront des compagnons indispensables.

 

 

La domotique : quelles fonctions ?

La domotique possède à ce jour trois fonctions principales : la sécurité, le confort et l’énergie.

 

LA DOMOTIQUE AU SERVICE DE LA SÉCURITÉ

 

Domotique sécuritéVotre maison connectée peut être “bienveillante” en vous permettant de vous sentir en totale sécurité chez vous. La domotique optimise la sécurité de votre maison, notamment face aux vols et aux accidents domestiques.

 

Que pouvez-vous installer pour renforcer vos dispositifs de sécurité connectés ?

–       Une caméra de sécurité connectée, pour surveiller votre maison en votre absence ;

–       Des détecteurs de fumée connectés qui vous alertent sur votre smartphone ;

–       Des détecteurs de mouvements afin de signaler la présence d’un individu…

 

LA DOMOTIQUE AU SERVICE DU CONFORT

 

Domotique confortC’est certainement la domotique dont vous avez le plus l’habitude : gestion de volets roulants, du chauffage, de l’éclairage… tout cela grâce à une simple télécommande ou directement sur votre smartphone. Désormais, il est même possible de décider via une application de l’heure d’ouverture des volets, de la température des pièces au cours de la journée ou d’allumer les lumières en présence d’individus. Un confort optimal qui peut être très utile pour les personnes âgées ou en situation de handicap.

 

LA DOMOTIQUE AU SERVICE DE L’ÉNERGIE

La domotique peut améliorer de façon significative l’efficacité énergétique de votre maison. Les maisons connectées peuvent être équipées d’un ensemble de technologies améliorant leurs performances énergétiques. Cela passe par la gestion de la ventilation ou du chauffage, en fonction des conditions climatiques et intérieures. Qui ne rêve pas de réduire automatiquement sa facture de chauffage ?

 

 

Quels sont les avantages de la domotique pour la maison ?

Récapitulons les principaux avantages de la domotique pour votre maison :

 

–       Le pilotage à distance de vos équipements, via une télécommande ou un smartphone ;

–       Une installation facile et rapide des équipements domotiques ;

–       Optimiser vos performances énergétiques en limitant votre consommation ;

–       Améliorer votre confort de vie en automatisant les tâches rébarbatives ;

–       Renforcer votre sécurité, que vous soyez présent ou absent.