Refaire sa cuisine : les questions à se poser

Vous projetez de refaire votre cuisine ? Il est important de vous poser les bonnes questions pour obtenir un projet fonctionnel et qui vous satisfera dans le temps. Prenez le temps de réfléchir à votre projet de rénovation en répondant à ces interrogations. Article rédigé en collaboration avec Emmanuelle Bailleul, experte labo déco Viving.

crédit: Emmanuelle Bailleul

Quel usage faites-vous de votre cuisine ?

Tout le monde n’a pas le même usage de sa cuisine. Certains l’utilisent beaucoup, d’autres peu. Certains mangent dedans, d’autres ont une salle à manger. En fonction de vos activités et du nombre de personnes qui l’utilisent, la cuisine aura différents usages. 

Par exemple, si vous vivez seul, le choix de l’électroménager sera simple : un petit frigo et des rangements peu nombreux devraient suffire. Le lave-vaisselle est optionnel. Tandis qu’une famille nombreuse aura des besoins plus importants, surtout en termes de rangements. 

L’aménagement de votre cuisine repose sur 3 activités : cuisiner (plaques de cuisson / four / micro-ondes), stocker (réfrigérateur / congélateur / rangements) et laver (évier / lave-vaisselle). Vous avez besoin d’avoir ces 3 types d’équipements dans votre cuisine pour qu’elle soit fonctionnelle !

>> Rénovation de cuisine : bien choisir ses équipements

Quel est l’espace disponible ?

La superficie de la pièce qui accueille votre cuisine est un élément primordial à prendre en considération. Si vous avez une petite cuisine, il vous faudra privilégier un mobilier peu encombrant ou utiliser les murs avec des étagères murales. Avec une grande cuisine, tout est permis : îlot central, nombreux rangements, frigo américain, etc.

Vous pouvez également profiter de cette rénovation pour agrandir votre cuisine, si vous avez la possibilité d’abattre une cloison. Prenez conseil auprès d’un professionnel (cuisiniste, décorateur ou architecte d’intérieur) pour savoir ce qu’il est envisageable de faire pour agrandir votre espace ou l’optimiser avec davantage de rangements. 

Quel budget pour rénover votre cuisine ?

Définir un budget prévisionnel est important pour éviter les mauvaises surprises. Posez-vous les questions suivantes :

  • Quels sont vos moyens financiers ? 
  • Quels sont vos besoins ? 
  • Quelle est la taille de la cuisine ? 
  • Avez-vous besoin de nouveaux rangements ?
  • Quels matériaux souhaitez-vous utiliser ? Quelles finitions ?
  • Quel type d’électroménager désirez-vous ? 
  • Qui sont les professionnels impliqués ? 
  • Est-ce un simple relooking ou une rénovation complète ?

Globalement, vous devrez compter plusieurs centaines d’euros pour un rafraîchissement de la déco, à plus de 2000€ pour une rénovation simple. Le montant des travaux peut encore augmenter pour une rénovation complète.

Bon à savoir : des aides financières sont disponibles pour financer une partie de vos travaux. Sous conditions, vous pouvez par exemple bénéficier des aides de l’ANAH, de la TVA à 5,5%, de MaPrimeRénov’, d’une déduction d’impôts, etc.

>> Les aides pour la construction / rénovation en 2021

Relooker ou changer de mobilier ?

Avez-vous simplement besoin de redonner un coup de jeune à vos meubles actuels, ou souhaitez-vous tout changer ? 

Si vous souhaitez rénover toute votre cuisine, meubles inclus, tournez-vous de préférence vers un cuisiniste. Pour un simple relooking, un décorateur d’intérieur sera d’excellent conseil pour changer les façades, les poignées ou repeindre vos meubles.

Quel type d’électroménager choisir ?

Vient également la question de l’électroménager. Quels sont les équipements que vous souhaitez conserver ? Quels sont les équipements à remplacer ? Ou à ajouter ? 

La rénovation de votre cuisine risque de modifier considérablement l’esthétique de la pièce. Ainsi, vos anciens équipements électroménagers ne s’adapteront peut-être pas forcément à ce nouveau look. A vous de voir si vous avez les moyens financiers pour remplacer votre frigo, votre four ou votre lave-vaisselle. 

C’est peut-être l’occasion d’investir dans de l’électroménager plus moderne et performant, qui se fondra parfaitement dans votre nouvelle cuisine.

Quels matériaux pour refaire sa cuisine ?

Lors du choix des matériaux de votre cuisine, pensez esthétisme et praticité. Quelques exemples : optez pour des matériaux faciles d’entretien si vous cuisinez beaucoup. Une finition laquée marque davantage les traces de doigts qu’une finition mate. Les façades couleur bois se salissent plus vite que les couleurs blanches ou noires. 

Le bois massif, plaqué ou contreplaqué est très robuste, à condition de le protéger avec un vernis. Il peut cependant se fissurer en cas d’humidité trop importante.

Les panneaux de bois stratifiés ou mélaminés sont très faciles à nettoyer et à entretenir. En revanche, ils résistent peu à la chaleur, à l’humidité et aux rayures.

L’inox est également une valeur sûre grâce à sa solidité et sa facilité d’entretien. Le prix est toutefois plus élevé. 

Le quartz et la céramique sont très résistants en plan de travail, mais une fois abîmées, ces surfaces ne sont pas réparables.

crédit: Emmanuelle Bailleul

Faut-il changer votre sol ?

La question se pose s’il est vieillot, si les joints sont abîmés ou s’il a des fissures ou des éclats. Si vous relookez toute votre cuisine, mais pas votre sol, cela risque de réduire à néant vos efforts de modernisation. Alors ne l’oubliez pas ! 

Plusieurs revêtements de sol sont possibles dans une cuisine : carrelage, grès cérame, béton ciré, PVC, vinyle, parquet hydrofuge, imitation bois ou encore carreaux de ciment. Veillez à choisir un revêtement de sol résistant à l’humidité, à la chaleur et aux tâches, qui peuvent être nombreuses dans la cuisine. 

Quel système d’aération pour la cuisine ?

Refaire sa cuisine est l’occasion de revoir votre système d’aération, pour garantir un renouvellement de l’air optimal ! Évitez les odeurs, les bactéries et les résidus de graisse. 

Tout d’abord, vigilance sur le respect des normes. La cohabitation d’une chaudière à gaz et d’une hotte aspirante n’est pas réglementaire et peut être dangereux. Lors de la modification de votre système d’aération, demandez conseil à un professionnel.

Pour assurer le renouvellement de l’air, choisissez une VMC simple ou double flux. Des travaux importants seront néanmoins nécessaires : créer un faux plafond, faire passer les gaines, etc. Si vous ne pouvez pas réaliser ces gros travaux, un extracteur d’air peut suffire. 

Prenez conseil auprès des experts labo déco Viving

Toutes ces questions autour de la rénovation de cuisine ont fait naître de nouvelles interrogations ? Profitez des salons Viving pour demander conseil à nos exposants, et notamment à nos experts labo déco ! 

Emmanuelle Bailleul, en collaboration de cet article, est architecte d’intérieur et maître d’œuvre à Vannes, dans le Morbihan. Vous pouvez la retrouver dans l’espace Labo Déco des salons Viving, avec d’autres architectes et décorateurs d’intérieur.

Rénovation de cuisine : bien choisir ses équipements

La cuisine est la pièce préférée des Français ! C’est pourquoi elle doit mêler pratique et esthétique. Il est recommandé de la rénover régulièrement pour lui redonner son charme, notamment en choisissant des équipements de cuisine adaptés. Le must : des outils pratiques, modernes et faciles d’entretien.

Évier de cuisine : comment choisir ?

Indispensable de la cuisine, l’évier doit être adapté à votre utilisation et au style de la pièce. Il existe toutes sortes d’éviers : un bac, un bac et demi, deux bacs, ronds, rectangulaires, avec ou sans égouttoir, petits éviers, grands éviers, sobres, colorés, évier d’angle… Tout est fait pour que votre évier s’adapte parfaitement à votre cuisine et à sa disposition !

Si vous avez suffisamment de place dans votre cuisine, nous vous recommandons de choisir un évier à deux bacs, plus pratique pour faire la vaisselle ni vous n’avez pas de lave-vaisselle. Avec un égouttoir intégré, votre plan de travail sera protégé de l’humidité.

Les matériaux de l’évier de cuisine

Matériau d’évier Prix moyen Caractéristiques
Inox entre 30 et 600€ – résistant

– entretien régulier

– l’inox nid d’abeille est anti-rayures

Céramique entre 300 et 900€ – sensible aux chocs

– nettoyage facile

– coûteux

Synthèse / Résine entre 70 et 400€ – faible entretien

– résistant à la chaleur

– décoratif (nombreuses couleurs)

– sensible aux produits décapants

Granit entre 150 et 400€ – solide

– résistant à la chaleur

– entretien facile

– imposant et lourd

Grès entre 80 et 450€ – entretien facile

– solide mais lourd

– insensible aux produits chimiques et à la chaleur

 

Robinet de cuisine : lequel choisir ?

Le robinet de cuisine va de pair avec l’évier ! Là aussi, plusieurs modèles existent.

Les robinets mitigeurs ont un système de levier qui permet de doser la température de l’eau et son débit. Ils peuvent avoir une fonction de douchette pour projeter un à deux jets d’eau.

Les robinets mélangeurs ont la forme d’un robinet classique qui règle de façon individuelle l’eau chaude et l’eau froide.

En général, le robinet mitigeur est préféré au mélangeur car il est plus fonctionnel. Préférez les mitigeurs avec un classement ECAU. Ce classement qualifie la performance des robinets selon 4 critères : la vitesse d’écoulement (E), le confort (C), l’acoustique (A) et l’usure (U). Plus la note est élevée, meilleure est la performance de votre robinet de cuisine.

Question pratique, l’ajout d’une douchette ou d’un bras télescopique est idéal pour laver des objets imposants ou des coins difficiles d’accès.

Électroménager de cuisine : que choisir ?

Rénover votre cuisine est l’occasion de mieux vous équiper en électroménager de cuisine. Un meilleur équipement sera plus confortable pour vous et réduira en même temps votre consommation énergétique.

Four

Le four fait partie des équipements de cuisine les plus importants si vous aimez cuisiner. En général, on le choisit encastrable pour qu’il s’intègre aisément dans la pièce.

 

Type de four Prix moyen Caractéristiques
Four à convection naturelle entre 160 et 1400€ – entretien facile

– utilisation facile

– consommateur d’énergie

– mélange d’odeurs

– accessible

Four multifonction air brassé entre 230 et 970€ – préchauffage rapide

– pas de mélange d’odeurs

– cuisson lente

Four multifonction air pulsé entre 400 et 1100€ – cuisson rapide

– pas de mélange d’odeurs

– coûteux

Four multifonction chaleur tournante entre 200 et 1500€ – air pulsé et air brassé

– cuisson en profondeur

– pas de mélange d’odeurs

– bruyant

Four vapeur entre 1000 et 1500€ – cuisson basse pression

– pas de nettoyage

– peu de risque d’entartrage

 

Aujourd’hui, la grande majorité des fours vendus sont des fours multifonctions. Nous vous recommandons les fours à chaleur tournante, qui permettent de choisir entre air brassé et air pulsé selon vos besoins de cuisson. Si vous avez de l’espace, privilégiez un grand four pour cuire plusieurs plats en même temps.

Plaque de cuisson

Pour une cuisine fonctionnelle, les plaques de cuisson sont essentielles. Pour optimiser votre confort, achetez des plaques de cuisson performantes. De plus, elles consomment peu, ce qui vous permet de limiter vos dépenses énergétiques.

On trouve 5 familles de plaques de cuisson :

  • la table au gaz
  • la table électrique
  • la plaque électrique avec foyer en fonte
  • la plaque vitrocéramique
  • la plaque à induction
  • la plaque mixte gaz et induction

Pour faire votre choix entre les types de plaques de cuisson, les critères sont généralement la puissance, le nombre de foyers (entre 2 et 5), les dimensions, les fonctionnalités, la sécurité et les matériaux. Les revêtements proposés sont généralement au nombre de 5 : l’inox, le verre, la vitrocéramique, l’émail et la fente.

Si vous cuisinez tous les jours, nous vous recommandons de choisir une plaque avec un grand nombre de foyers, pour préparer plusieurs plats simultanément sans perdre de temps. Les plaques à induction sont très populaires, mais nécessitent des poêles et des casseroles compatibles.

Réfrigérateur-congélateur

Rares sont les cuisines où cohabitent encore un réfrigérateur et un congélateur… Le choix d’un réfrigérateur-congélateur vous offre un gain de place conséquent !

Vous avez plusieurs choix en termes de taille de réfrigérateur : 1 porte, multi-portes ou américain.

Habituellement, les réfrigérateurs ont une porte, c’est la taille standard. Le congélateur est dans un compartiment isolé, en haut ou en bas. Cela peut suffire si vous vivez seul ou en couple.

Le réfrigérateur multi-portes dispose d’au moins 3 portes, mais prend davantage de place : on compte une ou deux portes pour la partie réfrigération et deux portes tiroirs pour la congélation. Il est davantage adapté aux besoins d’une famille.

Le réfrigérateur américain est constitué de deux portes verticales avec une fontaine à eau ou à glaçon. En général, un côté du réfrigérateur est réservé à la réfrigération, et l’autre à la congélation.

Meubles de cuisine

Qui dit cuisine dit forcément meubles de rangement ! Que ce soit pour contenir la vaisselle, les ustensiles de cuisine, les appareils électroménagers, la nourriture ou les produits d’entretien, la cuisine nécessite un grand nombre de rangements.

Nous ne pouvons que vous conseiller de faire appel à un cuisiniste pour réaliser et organiser vos meubles et créer des rangements supplémentaires. L’aménagement de la cuisine n’est pas facile, surtout si l’on a une petite cuisine. Il faut ruser avec des meubles d’angles, des étagères ou des rangements coulissants pour gagner de l’espace !

Prix des meubles de cuisine

Meuble de cuisine Prix moyen (pose incluse)
Meuble bas avec tiroirs entre 150 et 600€
Meuble bas d’angle avec paniers escamotables entre 350 et 1500€
Meuble haut entre 60 et 200€
Colonne de rangement entre 180 et 600€

Bien choisir son artisan pour une rénovation de cuisine

Vous ne savez pas où chercher l’artisan qui rénovera votre cuisine ? Faites confiance aux exposants des salons Viving ! Déposez votre projet de rénovation de cuisine sur notre site, nous vous mettrons en relation avec les artisans qualifiés pour votre projet et proches de chez vous.

Trouver l’artisan qu’il me faut

 

Comment bien choisir la crédence de sa cuisine

Dans une cuisine, le choix de la crédence est primordial. D’abord parce qu’elle protège les murs des projections, ensuite parce qu’elle est un atout déco. Indispensable et pratique, elle peut se faire discrète et même se fondre avec le plan de travail ou donner le ton de la déco avec un motif fort.

 Côté matériau, le choix est très large : stratifié, quartz faïence, bois, béton ciré, verre, inox… Tout dépend de l’effet recherché et du budget. Pauline Chélin, décoratrice d’intérieur et experte Labo Déco, vous livre ses conseils pour bien choisir votre crédence de cuisine.

Qu’est-ce qu’une crédence de cuisine ?

La crédence est un élément décoratif incontournable dans une cuisine contemporaine. Elle s’installe sur le mur entre le plan de travail de la cuisine et les meubles hauts. Il est possible de la poser sur toute la longueur de votre cuisine ou derrière les plaques de cuisson, en fond de hotte.

Elle protège vos murs des éclaboussures d’eau et de graisse, régulières dans une cuisine. Elle a également un usage décoratif pour apporter du cachet à votre cuisine.

Si vous décidez d’utiliser votre crédence de cuisine comme fond de hotte, choisissez-la en inox ou en verre trempé. Les autres matériaux sont moins résistants à la chaleur, non étanches ou plus salissants.

Choisir la bonne hauteur pour la crédence de cuisine

On peut recouvrir toute la surface entre le plan de travail et les meubles hauts (de 50 à 80 cm). Mais pour des raisons esthétiques, on peut se limiter à une crédence de cuisine basse (20-25 cm de hauteur), surtout si on opte pour une cuisine sans meubles hauts ou choisir une pose « en dosseret » c’est-à-dire pour une mini-crédence (de 10 à 20 cm).

Dans ce cas, on se limitera aux parties de la cuisine les moins fragiles. Pour la partie cuisson, on recommande toutefois d’avoir une bonne hauteur en disposant un « fond de hotte » sur la surface qui monte jusqu’à la hotte.

>> Cet article peut vous intéresser : Cuisine ouverte, assortir sa déco au salon

Quelle matière pour la crédence de cuisine ?

La crédence se décline dans de nombreux matériaux. Encore une fois, anticipez l’utilisation que vous ferez de votre cuisine et de l’effet recherché.

Carrelage

Il s’agit de la crédence de cuisine la plus courante. Plutôt économique, déclinée dans un large choix de dimensions, de coloris et de motifs, elle résiste parfaitement à la chaleur et à l’humidité. Le carrelage pour crédence de cuisine se nettoie également très facilement. Concernant le design du carrelage, avec ce produit, vous avez l’avantage de pouvoir facilement trouver le style qui vous convient le mieux.

Envie d’une déco traditionnelle ? Choisissez un carreau de forme carrée et de couleur unie. Vous préférez opter pour une touche de modernité ? Le carrelage de forme rectangulaire effet béton ciré est idéal. Le carrelage hexagonal avec ses carreaux est également un modèle pour la cuisine si vous souhaitez un style très original. Avec le carrelage, vous pouvez également jouer avec les textures : effet bois, effet carreaux de ciment, etc.

Inox

Venu tout droit des cuisines des grands chefs, l’inox habille désormais de nombreuses parois de cuisine. Son style épuré et contemporain est idéal pour créer une ambiance professionnelle chic. L’avantage de ce produit est qu’il peut être directement posé sur votre ancienne crédence sans travaux salissants.

Design et très durable, l’inox pour crédence de cuisine est disponible en différentes textures : brossé, satiné, strié ou encore effet miroir. Il est toutefois sujet aux traces de doigts et aux rayures, il est donc important d’utiliser un chiffon ou une éponge non abrasive et des produits doux pour son entretien régulier.

Verre

Il s’agit en général de verre trempé qui existe dans un vaste choix de coloris, de tailles et de motifs imprimés. Elle peut ainsi s’adapter aux cuisines traditionnelles comme aux cuisines contemporaines. L’avantage du verre est qu’il reflète naturellement la lumière, il permet donc d’apporter beaucoup de luminosité aux petites pièces sombres.

Béton ciré

Matière phare en déco et des intérieurs naturels et industriels, le béton ciré s’applique aussi bien en revêtement de sol qu’en revêtement mural. Il peut également être utilisé pour créer ou rénover votre plan de travail. Mat, lisse, brillant ou texturé, vous pouvez sélectionner son coloris et sa finition. Très résistant à la chaleur, il se nettoie également facilement même si les taches de gras sont plus difficiles à faire partir.

Crédences adhésives

Facile à poser, la crédence adhésive pour cuisine relookera un carrelage vieillot ou un mur uni un peu triste en quelques minutes. C’est la solution parfaite pour ceux qui veulent donner un coup de neuf à leur cuisine ou salle de bain sans engager trop de frais ni de travaux.

Attention : peu résistantes à la chaleur, elles ne se posent pas derrière votre plaque de cuisson !

Bois

Avec une cuisine à la décoration scandinave, pensez à vous tourner vers la crédence de cuisine en bois. On en trouve en bois massif, en bois lamellé-collé ou en bois contrecollé. Très esthétique, la crédence en bois rendra votre cuisine chaleureuse et élégante.

Toutefois, elle demande un entretien important pour durer dans le temps. La crédence de cuisine en bois craint également les éclaboussures répétées. Évitez de l’installer devant l’évier et les plaques de cuisson.

Peinture

Si vous aimez la couleur, pourquoi ne pas opter pour de la peinture de crédence de cuisine ? Cela vous offre un large choix de couleurs et de finitions pour une décoration entièrement personnalisée. La peinture doit cependant être lessivable, résister aux éclaboussures et à la condensation pour un résultat propre. Un film protecteur vous aidera à préserver votre crédence de cuisine peinte.

Pauline Chélin, notre experte Labo Déco

Créative, dynamique et perfectionniste, Pauline Chélin est décoratrice d’intérieur certifiée à Brest. Fan de décoration depuis son enfance, Pauline est très sensible à l’harmonie et à l’équilibre des espaces et des couleurs.

Elle vous accompagne dans vos différents projets : rénovation, agencement, décoration ou aménagement. Du simple conseil à l’aménagement complet, Pauline s’adapte à vos projets et à votre budget ! Elle intervient sur la région Bretagne ou par correspondance dans toute la France. Retrouvez-la au Labo Déco lors des prochains salons Viving !

Comment choisir et aménager un dressing ?

Vous en avez assez de vos armoires trop petites et de vos vêtements dispersés un peu partout dans votre chambre ? Faites le bon choix : achetez un dressing ! Utiles, esthétiques et modulables, les dressing sont parfaits pour ranger vêtements, chaussures, écharpes ou bijoux. Découvrez comment bien choisir et aménager votre dressing.

Choisir un dressing

Les dimensions du dressing

La première chose à déterminer avant de choisir votre dressing, ce sont ses dimensions. Il faut commencer par mesurer la pièce dans laquelle vous comptez installer votre dressing – souvent la chambre. Vous connaîtrez ainsi l’espace dont vous disposez !

Pour définir le besoin de rangement dans votre dressing, demandez-vous quels vêtements vous souhaitez mettre dedans. Tout ce que vous possédez ou seulement certaines pièces ? Une fois que vous saurez quels vêtements seront installés dans le dressing, vous pourrez calculer sa largeur, sa hauteur, le nombre de tiroirs et d’étagères nécessaires, etc.

Les types de dressing

Une fois les dimensions définies, il faut choisir le type de dressing que vous voulez. Ce choix est intimement lié à l’espace dont vous disposez : une pièce entière ou un pan de mur ?  Votre dressing peut être en forme de U, de L, de I ou en parallèle.

La forme de U correspond généralement à un dressing dans une pièce à part entière. Ce dressing en U dispose d’une entrée au milieu ; pratique si vous avez beaucoup d’affaires à entreposer.

Le dressing en L, ou dressing d’angle, est parfait pour les pièces longues ou sur un pan de mur. Cela permet de gagner de l’espace si le dressing prend place dans un coin de votre chambre, par exemple.

Le dressing en I, idéal pour les petits espaces, s’intègre sur un pan de mur sans problèmes.

Le dressing en parallèle sera plutôt adapté pour les pièces dressing, car les rangements prennent deux pans de murs.

Ensuite, vous devrez choisir un dressing ouvert ou fermé. Si les dressing ouverts (sans portes ni rideaux) sont très à la mode, ils nécessitent également plus d’entretien pour les vêtements. Vous pouvez aussi choisir de protéger certains vêtements derrière des portes ou des tiroirs, et d’en laisser d’autres sans protection. Pensez aussi aux portes miroirs, esthétiques et pratiques !

Aménager un dressing

Les compartiments du dressing

Vous savez où sera installé votre dressing et à quoi il ressemblera ? Très bien ! A présent, il faut s’intéresser à l’intérieur de votre dressing : les compartiments.

Un dressing peut mêler étagères, tringles, tiroirs, penderies… cela va dépendre de vos besoins ! Privilégiez les étagères peu profondes pour éviter de laisser des vêtements au fond que vous ne porterez jamais. Choisissez la hauteur des tringles selon la longueur de vos vêtements (pantalons, jupes, vestes, robes).

N’hésitez pas à ajouter des compartiments spécifiques si vous le pouvez : tiroir à chaussures, tiroir à bijoux, porte-cravates, porte-écharpes, panier à linge amovible, etc. Votre dressing doit vous ressembler et s’adapter à toutes vos envies.

L’éclairage du dressing

Vous ne voyez pas les vêtements au fond de votre étagère ? Eclairez votre dressing ! Misez sur l’éclairage LED et sur des petits spots pour éclairer vos portes, vos tiroirs ou vos étagères.

Le dressing fermé

Si vous préférez avoir un dressing fermé, il vous faudra choisir vos portes. Vous avez de la place ? Les portes battantes sont pratiques pour voir l’ensemble de votre dressing. Au contraire, vous manquez d’espace ? Les portes coulissantes sont idéales. Vous ne voulez pas de porte ? Prenez des rideaux opaques fixés à une tringle !

Petite salle de bain : comment l’aménager ?

Dans le parc immobilier actuel, les petites salles de bain sont légions. Aménager votre espace entre la douche ou la baignoire, le lavabo et les toilettes, ce n’est pas toujours facile ! Découvrez nos astuces pour organiser au mieux votre petite salle de bain.

Les couleurs de votre salle de bain

La couleur des murs de votre petite salle de bain est un élément essentiel pour donner l’illusion d’une pièce plus grande ! En optant pour des murs de couleurs claires (blanc, beige, gris clair) ou pastels, vous aurez l’impression que votre salle de bain est agrandie.

Si vous aimez les couleurs plus osées comme le bleu ou le jaune, c’est possible : veillez simplement à choisir une couleur lumineuse, et à l’apposer sur le mur opposé à la porte de votre salle de bain. Cela conférera un effet de profondeur à la pièce. Un papier peint graphique peut également donner une impression de hauteur, avec des rayures verticales ou des figures géométriques. N’hésitez pas à faire plusieurs essais avant de poser votre papier peint définitif !

L’éclairage de votre salle de bain

Pour les petites salles de bain, un bon éclairage est indispensable ! Si elle reçoit de la lumière naturelle par des fenêtres, tant mieux ; sinon des spots et des appliques murales feront aussi bien l’affaire pour agrandir visuellement l’espace.

Notre conseil : installez des miroirs sur vos murs pour qu’ils soient éclairés par la lumière et accentuent ainsi la profondeur de la salle de bain !

Douche ou baignoire dans une petite salle de bain ?

Même dans une petite salle de bain, il est possible d’installer une baignoire, voire même une douche et une baignoire. Mais si vous souhaitez garder beaucoup d’espace dans votre salle d’eau, on vous conseille d’opter pour une douche, moins encombrante ! Pour gagner de la place, choisissez une porte coulissante en verre pour votre cabine de douche. De plus, la paroi en verre apportera de la lumière à votre salle de bain.

Les meubles de votre salle de bain

Pour mettre des meubles dans une petite salle de bain, il faut être malin ! On évite les meubles imposants et on choisit des petits meubles, de préférence suspendus. En libérant l’espace au sol, votre salle de bains semblera plus grande. Utilisez au maximum l’espace au mur avec des meubles légers et des meubles ou accessoires à ventouses pour suspendre serviettes, shampoings, savons ou encore produits de beauté.

Pour vos rangements, les colonnes de salle de bain sont idéales pour donner du volume à votre salle de bain grâce à leur hauteur, tout en étant fines et pratiques !

Au niveau des couleurs, préférez des meubles blancs, en bois clair ou transparents pour laisser passer la lumière.

Quel type de sol pour quelle pièce ?

Chaque revêtement de sol possède ses propres caractéristiques : tous ne s’adaptent pas à chaque pièce de votre logement. A titre d’exemple, on évitera le parquet qui résiste mal à l’humidité dans une salle de bain… Découvrez quel type de sol convient pour chacune de vos pièces.

Sol pour le salon

Pour le salon, tous les types de sols peuvent convenir : parquet, béton ciré, PVC, carrelage, lino…chaque revêtement de sol possède ses avantages. Le parquet massif est à la fois esthétique et robuste, quand le PVC et le lino se montrent résistants et faciles d’entretien, avec de nombreuses teintes possibles. Vous avez le choix !

Sol pour la cuisine

La cuisine va nécessiter un sol que l’on peut facilement nettoyer, car c’est une pièce qui se salit très rapidement. Les sols en parquet ou en béton sont donc à proscrire si vous souhaitez garder votre cuisine propre, car ils se tachent facilement et nécessitent un traitement. Les sols en lino et en PVC sont idéals grâce à leur résistance aux taches, le meilleur étant le carrelage, très facile à laver. Attention cependant aux impacts !

Sol pour la chambre

Pour les chambres d’adultes, aucun type de sol n’est contre-indiqué : les parquets, le carrelage, le béton, le PVC, la moquette ou le lino s’adaptent très bien aux chambres. Léger bémol pour le carrelage : souvent froid, son contact peut être désagréable contrairement aux autres revêtements de sol.

Par contre, pour une chambre d’enfant, mieux vaut éviter le parquet qui a tendance à être assez sonore si on court ou saute dessus. La moquette et le PVC sont de meilleurs isolants phoniques et thermiques, tout en étant confortables.

Sol pour la salle de bain

Tout comme la cuisine, la salle de bain peut se salir très vite, il faut donc la nettoyer régulièrement. Étant une pièce humide, on vous déconseille fortement le parquet qui ne résistera pas longtemps aux éclaboussures et aux taches d’humidité. Le béton n’est pas non plus adapté, pour les mêmes raisons que le parquet. Préférez un sol en carrelage ou en mosaïque : ils sont plus résistants et leur entretien est facile. Les sols en PVC ou en lino peuvent également faire l’affaire.

Sol pour les escaliers

Si vous avez des escaliers, la question du revêtement se pose également : le parquet massif, le béton ou la pierre sont tout indiqués pour les escaliers. Ces types de sols sont très résistants à l’usure et aux impacts, tout en étant esthétiques.

Vous avez désormais toutes les clés pour bien choisir votre sol selon vos pièces et vos préférences. N’hésitez pas à faire appel à un artisan pour poser votre revêtement de sol.

Combiner douche et baignoire dans une salle de bain

Baignoire, douche… impossible de choisir ! Et s’il était possible d’avoir les deux dans votre salle de bain ? Qu’elle soit petite ou grande, nous vous proposons des solutions adaptées à chaque type de salle de bain.

Le combiné baignoire douche

La solution la plus connue et la plus utilisée, c’est bien sûr le combiné baignoire douche. Pratiques, ces modèles vous permettent d’associer baignoire et douche dans le même espace. La baignoire comporte un espace douche dont le fond est antidérapant, pour vous laver debout en toute sécurité. C’est une solution très intéressante pour les petites salles de bain !

Les modèles combinés sont généralement un peu plus grands que les baignoires classiques, et certains possèdent une porte vitrée pour éviter d’enjamber votre baignoire. Ces portes vitrées ne présentent aucun risque d’inondation : un système de sécurité empêche leur ouverture et la porte s’ouvre vers l’intérieur. Vous trouverez des combinés douche baignoire pour tous les budgets.

Baignoire et douche en continuité

Cette solution convient autant aux grandes qu’aux petites salles de bain, car elle prend peu de place ! Vous pouvez installer votre douche dans la continuité de votre baignoire, avec l’une ou l’autre contre le mur. N’hésitez pas à ajouter une paroi, vitrée ou non, pour séparer les deux éléments.

C’est une installation qui ne nécessite pas beaucoup de place, tout en vous offrant le plaisir d’avoir à la fois une baignoire et une douche dans votre salle de bain !

Baignoire et douche en profondeur

Si vous avez la chance d’avoir une grande salle de bain, cette combinaison vous plaira certainement ! Il faut que votre baignoire encastrée soit installée au fond de votre pièce, et de préférence adaptée aux proportions de la salle de bain.

Votre douche prendra place devant la baignoire, directement au sol. La partie baignoire et douche sera séparée du reste de la salle de bain par une cloison vitrée. L’avantage, c’est que le sol antidérapant de votre douche sera idéal pour la sortie de bain !

Une baignoire dans la douche

C’est un aménagement très tendance pour les grandes salles de bain. En effet, vous ne pourrez intégrer votre baignoire dans votre douche que si vous avez un espace de douche très important. Il vous faudra un budget conséquent pour réaliser une telle installation. Vos murs doivent être imperméabilisés, et le reste de votre salle de bain doit être bien séparé de votre cabine de douche, par une paroi fermée et vitrée.

Vous pourrez alors profiter de la douche ou de la baignoire à votre guise, et même changer d’avis en cours ! De plus, votre baignoire pourra faire office de banc de douche, selon le modèle choisi.

Une baignoire à cheval

Vous aimez les salles de bain originales ? Cette installation devrait vous intriguer. Elle consiste à poser votre baignoire à cheval entre la cabine de douche et votre salle de bain, avec une cloison vitrée pour éviter les éclaboussures ! De plus, vous n’aurez besoin que d’un seul pommeau, utilisable tant pour la baignoire que pour la douche.

Si la baignoire à cheval ne nécessite pas d’avoir une grande salle de bain, sa pose peut tout de même être compliquée car il faut choisir un modèle adapté : nous vous conseillons de faire appel à un artisan professionnel.

Vos questions sur le combiné baignoire douche

Pour qui est fait le combiné baignoire douche ?

En premier lieu, le combiné bain douche est destiné aux personnes qui n’arrivent pas à choisir entre baignoire et douche. Le combiné réunit tous les avantages : il est plus confortable qu’une douche classique et moins cher qu’une baignoire. De plus en plus de salles de bain possèdent un combiné douche baignoire.

Le combiné est également idéal pour équiper une salle de bain destinée à une personne âgée ou à une personne à mobilité réduite. Avec une porte vitrée intégrée, il est très facile d’entrer dans la baignoire sans avoir besoin de l’enjamber.

Combien coûte un combiné baignoire douche ?

Le coût d’un combiné bain douche est important, même s’il est justifié. C’est un équipement complexe, parfois haut de gamme. Le prix d’un combiné baignoire douche débute à 150€ pour les premiers modèles, et peut grimper jusqu’à plus de 7 000€ pour les modèles plus luxueux.

Néanmoins, la fiscalité est avantageuse. Le taux de TVA applicable est réduit à 5,5% et vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt sur les fournitures et l’installation, sous conditions. Rapprochez-vous d’un artisan pour en savoir davantage.

 

Cuisine ouverte : assortir sa déco au salon

De plus en plus de maisons et d’appartements possèdent une cuisine ouverte sur le salon, pour son côté pratique et esthétique. Pourtant, de mauvais choix déco dans votre cuisine peuvent avoir des répercussions dans votre salon ! On vous donne nos conseils pour assortir la décoration de votre cuisine à votre salon.

Harmoniser les couleurs

L’association des couleurs est l’élément le plus important pour assortir vos décorations. En effet, les couleurs du salon et de la cuisine doivent être harmonieuses, même si ce sont deux espaces distincts. Il est conseillé de reprendre les codes du salon pour la cuisine ouverte : analysez donc la décoration de votre salon et ses couleurs dominantes.

Généralement, il vaut mieux conserver la même couleur de murs s’ils sont neutres et clairs. La peinture est plus simple d’entretien que le papier peint. En ce qui concerne la couleur des meubles de cuisine, vous pouvez rester sur des tons blancs classiques si le salon est déjà coloré. Par contre, si votre salon est plutôt sobre, pourquoi ne pas choisir des couleurs vives pour la cuisine, sans dépasser 3 couleurs ? Le rouge brique ou le jaune s’associent particulièrement bien au gris !

Définir un style commun

L’harmonie passe également par le style de votre cuisine. Elle doit s’intégrer facilement à votre salon, on vous conseille donc d’opter pour le même style de décoration et de matériaux. Un style sobre ou industriel est souvent le plus adapté dans la cuisine, pour éviter les contrastes. Si votre salon possède des meubles classiques en bois, n’hésitez pas à choisir des meubles de cuisine en bois également.

Choisir un sol unique

Misez sur la sécurité en choisissant un sol unique pour votre cuisine ouverte et votre salon ! En faisant cela, vous évitez les fautes de goût et vous créez une illusion d’espace plus grand. De plus, de nombreux revêtements sont adaptés à la fois au salon et à la cuisine : lino, carrelage, parquet… vous pouvez prendre des précautions supplémentaires avec un tapis dans votre cuisine, qui protégera votre sol. Pour choisir votre sol, consultez notre article sur les différents types de sol.

Lier avec un îlot central

L’îlot central permet à la fois de délimiter les espaces, et de lier le salon et la cuisine. Votre îlot central peut servir à la fois de plan de travail pour cuisiner, et de table pour manger rapidement. Avec des tabourets hauts, votre îlot de cuisine deviendra un coin chaleureux, idéal pour partager un moment en famille ou entre amis.

Ne pas surcharger la cuisine

La cuisine ouverte possède de nombreux avantages, mais vous oblige à garder votre cuisine propre en toutes circonstances. Si trop d’objets et d’ustensiles traînent dans la cuisine, cela donnera l’impression que votre salon aussi est mal rangé. Pour éviter cela, optez pour de nombreux rangements, placards et tiroirs fermés, pour dissimuler votre matériel de cuisine. De même, rangez votre électroménager ou choisissez de l’électroménager encastrable, qui se camoufle facilement.

Remplacer sa baignoire par une douche

Plus économique en consommation d’eau, plus pratique en terme d’usage, plus discrète… la douche prend le dessus sur la baignoire. Entre l’envie de changement et la réalisation des travaux, on hésite beaucoup. Hors il existe aujourd’hui des solutions qui permettent cette métamorphose en 24h.

  • Les points techniques à soulever

Une fois la baignoire enlevée, vous constaterez que le carrelage fait défaut à certains endroits, que les canalisations sont apparentes dans la plupart des cas, que le receveur d’eau n’est pas forcément là où il devrait se trouver pour la douche et que la pose du siphon impose un sol surélevé…

Les solutions que nous vous proposons intègrent ces contraintes.

  • Kinemagic de Kinedo

 Crédit photo@ www.kinemagic.fr

Montée en une seule journée, sans travaux importants, Kinemagic est proposée en trois versions plus ou moins sophistiquées : avec ou sans la robinetterie, avec des panneaux de fond hauts ou bas (en verre blanc opaque), avec un espace ouvert ou fermé (rideau de douche ou porte coulissante). Différents accessoires sont également disponibles : barre de maintien, siège rabattable et revêtement antidérapant. Douze tailles sont disponibles, de 120 à 195 cm de largeur et trois profondeurs, de 71, 81 ou 91 cm. Hauteur du receveur : 9 cm (kit de rehausse pour caser le siphon, pour une hauteur totale de 14 à 19 cm).

  • Revolution de Novellini

Crédit photo@ www.novellini.fr

Fermée et encadrée par des profilés (modèle Zepphyros) ou ouverte et ultra transparente (modèle Giada H), la cabine Revolution de Novellini propose un habillage mural en acrylique blanc ou noir en deux hauteurs, un receveur en trois couleurs (blanc, gris ou noir) en deux hauteurs, selon que le siphon est encastré ou non dans le sol, et des parois en verre (épaisseur 6 mm) disponible en trois finitions. Différents accessoires permettent de personnaliser la cabine : miroir avec étagère, siège, colonne de douche… Installation en angle ou en niche.

  • Facilot de Lapeyre

Crédit photo@ www.lapeyre.fr

Grâce à une coque en acrylique blanc renforcé, le concept Facilot habille les parties non carrelées à l’emplacement de la baignoire, permet de dissimuler les canalisations d’alimentations et d’évacuation d’eau et crée un muret autour de la douche, très pratique pour déposer objets et accessoires.

Cette coque unique est recoupable en largeur et en profondeur, ce qui permet de l’ajuster aux dimensions de la baignoire déposée, de 185 x 85 cm (maxi) à 135 cm x 70 cm (mini). La hauteur totale finale s’élève à 68 cm ou 78 cm avec pieds réglables, si nécessaire (siphon encastré ou pas). La hauteur d’accès est réduite (8 cm) et l’espace douche confortable (125 x 60 cm). La paroi (en option), d’une épaisseur de verre de 6 mm, mesure 87/89 cm de large. Une journée suffit à l’installation de cette douche.

La buanderie, la pièce de tous les rangements

Souvent de petite taille, la buanderie est un peu la pièce cache misère dans laquelle on entrepose tous les objets pratiques de façon un anarchique. Si elle est organisée de façon pratique, elle peut remplir de multiples fonctions qui rendent la vie plus facile. On vous livre quelques astuces pour que cette pièce devienne presque magique.

crédit pohto@pinterest

  • L’occupation de tous les recoins d’un espace exigu

Dans la buanderie, chaque surface peut être mise à contribution. Les appareils électroménagers permettent d’aimanter les plannings, les programmes du lave-linge et les garder à vue. Le moindre morceau de mur peut servir à accrocher des choses avec des petits crochets ou du masking-tape.  On multiplie les caissons de rangement et les tablettes sur mesure pour tout stocker et organiser.

  • La création d’une zone ouverte et d’une zone fermée

Dans la buanderie, il est conseillé d’avoir une zone ouverte pour avoir tout sous la main rapidement. À l’inverse, la pièce doit aussi avoir une zone fermée pour stocker les produits ménagers dangereux. Les placards permettent de protéger le linge de la poussière et de le conserver propre.

  • Le choix de meubles peu profonds

Dans une pièce étroite comme la buanderie, mieux vaut tout avoir à portée de main et limiter la profondeur des placards. Les objets placés tout au fond ont tendance à être oubliés.

  • Un évier pour les lavages d’à point

Comme les machines à laver sont déjà présentes dans la buanderie, une arrivée d’eau supplémentaire est souvent simple à installer. Un évier permet de laver les chaussures très sales, de se nettoyer les mains après les travaux, de vider le sceau de la serpillère…

  • La multiplication de tous les systèmes d’accroche

Comme toute pièce pratique, la buanderie doit user d’astuces pour faciliter son usage au quotidien. Des crochets pour suspendre les balais, une mini-planche à repasser, des bacs transparents pour tout ranger à sa place, des bacs suspendus à tirer pour gagner en rangement…

  • Un bon éclairage pour y voir clair

Souvent exiguë, la buanderie est une pièce de passage qui peut être sombre en soirée. Prévoir de la lumière sous les meubles hauts et vers le plan de travail.

  • Des produits classés par famille

Produits ménagers, textiles de cuisine, accessoires divers, la buanderie abrite plusieurs familles. Afin de mieux s’y retrouver, il est conseillé de les classer et de les rassembler par item. Les choses doivent être regroupées ensemble pour les retrouver plus facilement.

  • Un plan de travail avec des prises électriques

Comme dans la cuisine, le plan de travail s’avère très utile pour de multiples fonctions. Le plan de travail dans la buanderie est très pratique pour plier du linge, poser des affaires. Lui associer des prises électriques permet de brancher tout type d’appareil pour l’entretien.